Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Portes de l'Aggartha

Initiation spirituelle et Révélation

10 Oct

Apocalypse

Publié par l'objet du destin

Apocalypse

René Guénon – Ésotérisme et exotérisme

 

 

Nous avons signalé occasionnellement, au cours de nos considérations préliminaires, la distinction, d’ailleurs assez généralement connue, qui existait, dans certaines écoles philosophiques de la Grèce antique, sinon dans toutes, c’est-à-dire entre deux aspects d’une même doctrine, l’un plus intérieur et l’autre plus extérieur : c’est là toute la signification littérale de ces deux termes. L’exotérisme, comprenant ce qui était plus élémentaire, plus facilement compréhensible, et par conséquent susceptible d’être mis plus largement à la portée de tous, s’exprime seul dans l’enseignement écrit, tel qu’il nous est parvenu plus ou moins complètement ; l’ésotérisme, plus approfondi et d’un ordre plus élevé, et s’adressant comme tel aux seuls disciples réguliers de l’école, préparés tout spécialement à le comprendre, n’était l’objet que d’un enseignement purement oral,(...)

 

René Guénon, Introduction générale à l’étude des doctrines hindoues

 

http://esprit-universel.over-blog.com/2015/01/rene-guenon-esoterisme-et-exoterisme.html

Apocalypse
 

Luc - Chapitre 8

 
04 Comme une grande foule se rassemblait, et que de chaque ville on venait vers Jésus, il dit dans une parabole :
05 « Le semeur sortit pour semer la semence, et comme il semait, il en tomba au bord du chemin. Les passants la piétinèrent, et les oiseaux du ciel mangèrent tout.
06 Il en tomba aussi dans les pierres, elle poussa et elle sécha parce qu’elle n’avait pas d’humidité.
07 Il en tomba aussi au milieu des ronces, et les ronces, en poussant avec elle, l’étouffèrent.
08 Il en tomba enfin dans la bonne terre, elle poussa et elle donna du fruit au centuple. » Disant cela, il éleva la voix : « Celui qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende ! »
09 Ses disciples lui demandaient ce que signifiait cette parabole.
10 Il leur déclara : « À vous il est donné de connaître les mystères du royaume de Dieu, mais les autres n’ont que les paraboles. Ainsi, comme il est écrit : Ils regardent sans regarder, ils entendent sans comprendre.
11 Voici ce que signifie la parabole. La semence, c’est la parole de Dieu.
12 Il y a ceux qui sont au bord du chemin : ceux-là ont entendu ; puis le diable survient et il enlève de leur cœur la Parole, pour les empêcher de croire et d’être sauvés.
13 Il y a ceux qui sont dans les pierres : lorsqu’ils entendent, ils accueillent la Parole avec joie ; mais ils n’ont pas de racines, ils croient pour un moment et, au moment de l’épreuve, ils abandonnent.
14 Ce qui est tombé dans les ronces, ce sont les gens qui ont entendu, mais qui sont étouffés, chemin faisant, par les soucis, la richesse et les plaisirs de la vie, et ne parviennent pas à maturité.
15 Et ce qui est tombé dans la bonne terre, ce sont les gens qui ont entendu la Parole dans un cœur bon et généreux, qui la retiennent et portent du fruit par leur persévérance.
16 Personne, après avoir allumé une lampe, ne la couvre d’un vase ou ne la met sous le lit ; on la met sur le lampadaire pour que ceux qui entrent voient la lumière.
17 Car rien n’est caché qui ne doive paraître au grand jour ; rien n’est secret qui ne doive être connu et venir au grand jour.
Apocalypse

Osho Zen

 

LE MAITRE

 

Commentaire :

 

Dans le zen, le maître ne domine pas autrui, il a la maîtrise de lui-même. Chacun de ses gestes, chacune de ses paroles reflète son état d'éveil. Il n'a plus d'objec­tifs privés, aucun désir que les choses soient différentes de ce qu'elles sont. Des disciples se rassemblent autour de lui. non pour le suivre, mais pour s'imprégner de sa présence et être stimulés par son exemple. Dans les yeux du maître, ils découvrent leur propre vérité et dans son silence ils regagnent plus aisément le silence de leur propre être. Le maître accueille les disciples non par volonté de les mener, mais parce qu'il a une grande richesse à partager. Ensemble, ils créent un champ

magnétique qui aide chacun individuellement à trouver sa propre lumière.

Si vous pouvez trouver un tel maître, vous êtes béni. Si vous ne le pouvez pas, poursuivez votre quête. Apprenez tout ce qui est possible des enseignants, des prétendus maîtres et poursuivez ensuite votre route. Tchairévéti, tchairévéti, disait le Bouddha. Continuez, continuez, ne vous arrêtez pas.

Les maîtres n'enseignent pas la vérité, puisque cette dernière est incommunicable. Ce qui se passe est une transmission au-delà des textes, au-delà des mots, l'activation de votre énergie par celle du maître, une sorte de synchronicité..

Il faut vous approcher du maître avec un grand amour et une confiance totale, le cœur ouvert. Vous ne savez pas qui vous êtes. Lui, le maître, sait qui il est et il sait aussi qui vous êtes. A l'image de la chenille qui ignore qu'elle peut devenir papillon, vous êtes des bodhisattvas et n'en êtes pas conscients. Toutes les chenilles sont de futurs bouddhas, tous les bouddhas sont d'anciennes chenilles. Le terme bodhisattva signifie l'être qui peut se transmuer en papillon. C'est un bouddha en devenir, en essence...

La relation ou l'amitié entre le maître et le disciple est la même qu'entre un papillon et une chenille. Aucun raisonnement ne peut convaincre la chenille qu'elle est potentiellement un papillon. Cela ne relève pas de la logique. Mais un papillon peut éveiller une nostalgie dans le cœur de la chenille, une aspiration, cela c'est possible.

http://larune123.free.fr/ZB/Accueil.html

 

Commenter cet article

À propos

Initiation spirituelle et Révélation